La tablette tactile d’Apple est réellement un outil éducatif. En dehors de la facilité d’appréhension et de la courbe d’apprentissage très rapide, l’iPad se démarque par une possible utilisation dans le cadre professionnel.

Peu importe le niveau d’étude et les domaines étudiés, il est possible de réaliser un ensemble d’actions impressionnant : prise de note, réalisation de schémas complexes, rédaction poussée, présentations de diaporama … Il est même possible de développer grâce à cet outil. Certes, la différence dans ce dernier domaine est énorme par rapport à l’utilisation d’un ordinateur classique. Mais en outil d’appoint il est possible de s’en servir tel quel.

 

Point important à mettre en avant

Le nombre d’applications métiers disponible ne cessent d’augmenter, augmentant ainsi les capacités de l’iPad. Je ne détaillerai pas volontairement l’ensemble des applications à utiliser, je me focaliserai sur les possibilités offertes.
Je m’en sers au quotidien, à la fois dans le domaine professionnel (consultant webmarketing) mais également lorsque je donne cours dans les universités de Valenciennes et Lille.

Il est clair que l’utilisation d’une tablette dans le monde éducatif est encore rare. Mais je suis convaincu qu’il faut s’y intéresser, qu’elle soit sortie des usines d’Apple, fonctionnant sous Androïd ou tout autre OS.

Les étudiants restent souvent attirés par le côté technologique de l’appareil, alors que c’est le côté pratique qu’il faut souligner. Simplicité, efficacité, durée de vie de la batterie … Tout y est pour en faire un support de cours efficace.

 

Un cas concret vaut mieux que 100 théories

J’aime faire référence à la fille d’un ami qui utilise quotidiennement son iPad en classe. Une fois passé l’effet de surprise et de nouveauté, ce qu’elle est capable de faire très simplement durant les cours est bluffant. La prise de note et de réalisation de croquis (le plus souvent sous forme de carte mentale) y est clair et durable.

Qui reprends réellement ses notes prisent à la vite sur des tables 3 fois trop petites dans les amphi-théâtres des universités ? Trop peu d’étudiants, et j’en faisais parti.

 

Des données garanties à vie

L’atout du support numérique est sa longévité, dans un monde hyper-connecté prônant la non-disparition des données, ce défi de taille est en passe d’être réalisé : garder intactes les données prisent lors de moments important.

Nous avons subis l’arrivée des smart phones grand public, dotés d’appareils photos rivalisants avec nos petits compacts, un agenda efficace connecté à nos différents appareil, une consultation possible de nos emails … Ils avaient tout pour détrôner les ordinateurs. Pourtant l’accessibilité des données était encore un frein. Ce frein risque de ne plus être avec la mise à dispositions de nouveaux supports et un coup de plus en faible du giga-octet.

 

Mes données partout tout le temps

C’est ça l’avantage d’une tablette comme l’iPad : retrouver même en déplacement, même avec d’autres supports de production, ses données et les mettre à jour. Pouvoir continuer à produire.

Utiliser Evernote pour les notes, utiliser Dropbox pour stocker ses fichiers, utiliser Gmail pour ses emails. Toutes ces solutions déjà acquises sur ordinateur sont maintenant transportables facilement.

 

« Un peu moins d’1 kilogramme, ça vous va ? »

L’ordinateur portable devrait être appelé « ordinateur transportable« . Une pochette renfermant la machine, l’alimentation, la souris sans fil, le câble réseau au cas où, le cahier de notes … Vous vous reconnaissez ?

On se ballade systématiquement avec beaucoup trop de technologie. Pourquoi autant de RAM ? Pourquoi autant de place sur le disque dur ? La carte graphique sur-puissante … Beaucoup d’autres exemples sont possibles. Le constat est là, nous avons dans nos poches l’équivalent de l’ordinateur ayant servi à faire décoller la première fusée, et dans nos sacoche de quoi ridiculiser les meilleurs scientifiques il y a quelques années.

Nous en servons nous pour autant ? Pas tous. Retrouvons la simplicité qui permet la productivité.

 

« Keep it simple ! »

Les tablettes tactiles sont efficaces pour servir de support à vos connaissances. Utilisez les en conséquence. Je m’en sers régulièrement pour projeter des présentations conçues sur la tablette. Je me sers aussi du wifi pour récupérer des graphiques, présenter les statistiques, donner du concret aux théories. Ai-je pour autant besoin de plus ? L’article que vous lisez a été rédigé sur l’application Pages, équivalent de Office Word. Je n’avais pas besoin de plus, je sors la tablette du sac à dos et me met à rédiger.

Quoi de plus simple et naturel ? Je stocke plus que dans un simple carnet de notes et peux partager instantanément les productions.

 

Je ne suis pas si différent

Créer, partager, expliquer : ces actions sont communes à tout corps de métier et tout type d’individu. Que l’on soit professionnel ou débutant, professeur ou étudiant, prestataire ou client : il est possible de rendre efficace l’utilisation de nouveaux supports, la tablette tactile en fait parti. Il ne s’agit plus de blocages technologiques, mais de changement des habitudes.

L’apparition d’un nouveau moyen de communication est historiquement un accouchement compliqué pour la nature humaine, plus spécifiquement sur le territoire français, retissant aux changements trop fréquents. Et j’en fait parti 😉

 

Pour vous, l’utilisation de tels supports est possible dans vos secteurs ?