A partir du moment où vous utilisez un support de communication (principalement blog ou site web), vous vous engagez dans le processus de création de contenu à chaque publication. Que vous en soyez conscient ou non. Avec l’avancée des technologies et des mentalités des utilisateurs, la production de contenu est un marché fertile qu’il faut maîtriser.

De nombreuses entreprises réalisent des erreurs faciles à corriger pour rentabiliser encore plus le temps passé à la rédaction de contenu.

Si vous gérez un site ou un blog, vous devez certainement connaître le coût et l’investissement personnel (temps passé à rechercher / écrire / partager) de la publication de contenu de qualité.

 

1. Pas de planning

La plus grande erreur et la plus visible est celle de l’absence totale de planification. La plupart des entreprises visent le court terme dans le meilleur des cas, ils peuvent savoir quels seront les prochains articles ou les pages à ajouter sur le site.

Mais quid d’une planification plus lointaine ? Plus globale ? Ajoutent-ils de la valeur ? Est-ce que le potentiel de votre contenu est exploité au maximum dans les meilleures conditions ? Y a-t-il un tracking des réponses aux contenus pour mieux préparer les prochaines productions ?

Ce ne sont que quelques simples questions pour commencer la réflexion sur le long terme. La création de contenu joue également sur la fidélisation de vos internautes, pensez à eux.

2. Mauvais sujet

Les rédacteurs tombent dans de nombreux pièges qui les éloignent de leurs buts premiers. La création de contenu n’est pas une thématique autour de l’auteur ou d’un sujet au hasard. Ces types d’écritures frustrent vos lecteurs. Le but final est de diffuser un contenu professionnel, des conseils à propos d’un sujet ou d’un outil. Pensez à votre audience en premier lieu. Qui souhaite lire votre contenu ?

Puis demandez à cette audience les sujets qu’elle souhaite voir traités. Vos lecteurs peuvent devenir des consommateurs si vous établissez le bon lien entre votre contenu et eux.

Il n’est pas question de consommation rapide, sur un coup de tête. Le contenu peut prendre différentes formes, mais son but est toujours identique : créer de la valeur.

3. Non-professionnel

Parfois, les entreprises oublient d’être sûres et certaines que leurs productions de contenus est un acte professionnel. Les écrits doivent être correctements écrits, conjugués, clairs et valides (bien pensés). Votre contenu doit toujours être intéressant, engageant et ayant du sens pour vos lecteurs.

Prendre l’option de l’agence de relation presse ou de communication n’est pas toujours une bonne solution pour régler ce problème, à moins que celle-ci ait un entraînement spécifique dans la rédaction de votre contenu.

Investissez dans un service ou un rédacteur qui vous fera gagner du temps et de l’argent sur le long terme.

4. Social Media

Les publicateurs de contenus ont souvent un ou deux problèmes avec le social media. Certains ne vont jamais l’utiliser et donc perdre l’ensemble du potentiel marketing. Ou contraire, certains vont vouloir être « trop bons », perdant toute crédibilité. Le contenu doit avoir de la consistance pour être partagé sur les médias sociaux, ils doivent en avoir la peine (d’être lus par vos lecteurs, qu’ils y passent du temps) et doivent être écrits professionnellement.

Encouragez plutôt vos lecteurs à partager votre contenu en utilisant les boutons de partage. Décortiquez les pratiques et techniques marketing de Twitter, Facebook, Paper.li, … pour en exploiter en totalité les possibilités immenses.

Mais gardez en tête que le partage ne se fait que sur le contenu de qualité.

5. Le SEO (Search Engine Optimisation)

L’une des nombreuses raisons de se lancer dans le contenu marketing est d’améliorer votre présence sur les moteurs de recherche. Le référencement – SEO – est un élément indispensable de votre création de contenu. L’un des problèmes récurrent est l’absence de mise à jour par les équipes rédactionnelles des techniques typées SEO. Il s’agit du talon d’Achille de la création de valeur ajoutée par l’écrit.

Le référencement est un métier évidemment à part entière, mais même en ayant uniquement quelques notions, votre contenu prendra encore plus de valeur pour les moteurs de recherche. À minima, si vous souhaitez engager un professionnel pour établir une charte rédactionnelle typée / optimisée SEO, n’hésitez surtout pas, ce peut être qu’un plus.

Idéalement, vous avez un expert SEO qui s’investit dans l’aventure, du début jusqu’à la mise en ligne. Pouvant alors monitorer les progrès et adapter vos campagnes de communication à la volée.

6. Ressources cachées

Un autre oubli fréquent est de regarder comment utiliser correctement les ressources disponibles dans l’entreprise. Soyez innovant avec votre contenu et trouvez des moyens d’y incorporer à la fois votre expertise et votre expérience.

Amenez vos employés à rechercher avec vous des idées, et pourquoi pas en commencer la rédaction. Appuyez vous sur votre effectif en place en premier lieu. Plus vous incorporez votre société dans la création, plus vous faites rejaillir un aspect intéressant pour vos lecteurs. Donnant alors envie d’en savoir toujours plus sur vous.

N’oubliez pas que la transparence et l’honnêteté priment sur les médias sociaux. En agissant ainsi, vous avez alors plus de chance de transformer vos lecteurs curieux en prospects intéressés. Qui deviendront sûrement des clients de vos produits ou services.

 

La problématique de la création de contenu est bien souvent sous-estimée alors que celle-ci est réellement un levier commercial. En maîtrisant correctement les informations et écrits à votre propos sur Internet, vous vous garantissez une image contrôlée.

Gardez la main sur vos contenus, ne cédez pas à la tentation de l’immédiat à tout prix.