Aujourd’hui est un grand jour, j’ai lancé un nouveau site sur l’un des domaines que j’avais réservé il y a quelque temps. Oui cela m’arrive, quand une promotion m’attire l’oeil, je n’hésite pas à réserver un domaine « au cas où« .

Par contre, j’ai un peu en horreur la gestion des hébergements. Je garde une vieille cicatrice du temps où je m’essayais à cette pratique. N’étant pas à l’aise et ayant une peur bleue de tout faire tomber en quelques clics, je fuis toute notion d’hébergement web.

Mais … cela risque de changer.

Lorsque vous réservez un nom de domaine chez OVH, vous avez la possibilité de bénéficier d’un espace de 10 Mo pour y stocker votre petit site. Bien souvent, il s’agit d’une version HTML + CSS + JS qui y est déposé.

Le seul souci de ce type de solution, c’est qu’il s’agit de web figé pas trop trop dynamique.

Je me suis alors tourné vers les CMS, sauf qu’en l’absence de base de données, la plupart des CMS type WordPress ou Drupal ne peuvent pas fonctionner. En plus, généralement la bande passante consommée par ces deux CMS peut être volumineuse rapidement.

L’alternative est donc de choisir un CMS qui utilise des fichiers plats. Plutôt que de faire une liste exhaustive de ce type d’outil, j’ai préféré vous mettre en avant l’utilisation que j’en ai.

Les gestionnaires de contenus statiques sont réellement une belle avancée dans l’accessibilité du web. Utilisable avec un simple hébergement gratuit, vous pouvez déployer un blog ou un site web en quelques clics.

Du coup, dans la jungle des Flat Files CMS, je me suis penché sur plusieurs « grands noms » et petits challengers trouvés sur GitHub (qu’est-ce que j’adore cette plateforme !).

Dans le cadre de mon site Noobi.es, je me suis tourné vers GetSimple. Loin d’être le plus avancé ou le mieux packagé d’un point de vue marketing, il a l’avantage de rentrer dans un hébergement slim fit. Même avec thèmes et plugins activés.

GetSimple vous permet de bénéficier d’un back-office visuel et d’un gestionnaire de pages complet. Nous sommes bien loin de la machine de guerre qu’est WordPress, mais on s’y sent bien. Un peu comme une tiny house vs un manoir.

Au menu :

  • Gestionnaire de pages
  • Gestionnaire de médias
  • Gestionnaire de thèmes
  • Gestionnaire de plugins
  • Gestion du compte utilisateur

That’s all folks!

Si on y réfléchit un peu, cela suffit généralement pour lancer un nouveau projet ou un site web. La communauté est assez importante et vous permet de trouver des thèmes / plugins pour vous lancer en quelques minutes. Et c’est gratuit bien sûr.

Seule contrainte : vous connecter sur votre serveur avec un client FTP pour certaines manipulations. Mais ce n’est pas bien compliqué au final, OVH vous donne même la marche à suivre juste ici : https://docs.ovh.com/fr/fr/web/hosting/mutualise-guide-utilisation-filezilla/

Vous pouvez vous lancer facilement pour un prix tout petit, OVH fait des promotions de façon récurrente. Par exemple, vous en retrouvez à partir de 0,99€HT par an : https://www.ovh.com/fr/domaines/

Vous avez maintenant de quoi installer un CMS poids plume sur votre hébergement gratuit offert par OVH ! Pas mal non ?