Blog de Florent Bertiaux

Au final, c'est pas si compliqué.

Page 20 sur 123

« L’e-réputation, du bon sens et des chats » – retour sur le @takeofftalks !

Je l’avoue, c’était la première fois que je mettais les pieds à un TakeOffTalks. Une belle surprise ! J’étais invité pour papoter autour de l’e-réputation durant une petite conf’ d’une dizaine de minutes.

Oui, j’ai du faire court pour une fois …

D’ailleurs, le côté marrant d’hier soir, c’est que je me suis senti tel un intrus. N’étant plus développeur depuis pas mal d’années, c’était plaisant de voir l’évolution des technologies grâce à des personnes sympas qui en parlent.

Mais bref, c’était une soirée cool, avec des gens cools. Alors j’ai décidé de parler de chats. Pour faire simple : partager mon amour de l’e-réputation, du story-telling et du social média en 10 minutes … ça passait forcément par une touche féline.

La voici juste en dessous :

Autre truc très sympa, c’était de découvrir que David (@_flexbox) avait sketché un petit résumé des slides. Merci 🙂

conf-infographie-sketch

N’hésitez pas à m’envoyer un petit tweet ou commentaire si vous souhaitez qu’on en discute !

 

Et oui, nous vivons désormais dans un monde de smileys (ces fameux emojis).

C’est un fait, les utilisateurs de réseaux sociaux préfèrent faire court quand il s’agit de répondre à un post sur Facebook, Twitter ou Instagram.

Instagram a réalisé une étude très intéressante sur le sujet, avec certaines informations qui tombent aujourd’hui sous le sens. Par exemple, le remplacement de certains termes par un simple smiley :

  • “lol/hehe” (😂)
  • « xoxo” (❤️)
  • “omg” (😱)

C’est effectivement une pratique courante. A l’époque des textos avec caractères limités, en plus de raccourcir les mots, on utilisait déjà ces smileys. Plutôt qu’une innovation dans le comportement, il s’agit d’une évolution des moeurs avec une récupération de la symbolique de ces petites images bien pratiques.

Seul bémol avec l’utilisation des emojis : la multiplication des significations possibles. Un même symbole peut avoir plusieurs significations. Le tout est de toujours replacer les choses dans son contexte :

Emoji heart

La partie la plus intrigante de cette petite étude au final pourrait être « The Hearts of Instagram« . J’avoue en tant que vieil utilisateur du web, je ne voyais pas de différence dans les couleurs possibles des coeurs présents parmi les emojis. Mais apparemment … ils ne veulent pas tous dire la même chose !

J’attend avec impatience de voir comment les marques pourront se servir de ce nouveau moyen d’expression déjà bien intégré par les utilisateurs.

Pas vous ?

Ps: The Next Web parlait des emojis sur WordPress juste ici, c’est comme ça que je suis tombé sur l’article d’Instagram.

Visuel de tasse à café contente via Shutterstock.

 

Légalement, vous n’avez plus de vie privée. « 1984 » c’est maintenant.

C’est bon, sortez le champagne, nos chers élus à l’Assemblée Nationale ont enfin pris la décision d’en finir avec le droit à la vie privée !

Il était temps, avec ces terroristes et jeux vidéos en ligne … Un peu de bon sens qui fait du bien. Nous en sommes en 2015 quand même.

Merci M. Cazeneuve de faire entrer légalement la logique de la surveillance dans nos foyers.

Il y avait foule ...

Il y avait foule …

Merci chère Assemblée Nationale de compter vos 30 courageux votants (?!?!?!). Si j’en crois mon ami Wikipédia, vous comptez :

[…] 577 membres appelés « députés », élus ou réélus aux élections législatives de 2012 au suffrage universel direct au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour une durée de cinq ans […]

On fait vite fait le calcul pour se rendre compte du nombre d’absents ou pas ? Non, effectivement, ce n’est pas la peine. A croire que tout le monde s’en fout du principe de vie privée.

Je reviens sur ces 30 courageux, le texte a été approuvé par 25 députés contre 5 à l’issue de débats … virulents. Encore heureux ! Mais ce n’a pas suffit apparemment pour que la culture du web soit réellement comprise.

Nous sommes des hippies du web certes, mais nous sommes des amoureux de la vie privée. De son concept, de son respect et de son application dans nos démarches.

Au final ça fait quoi ce texte ? Hum, penchons-nous rapidement sur ce qu’il est prévu de faire : permettre l’identification d’actions terroristes grâce à l’étude des données recueillies.

Quelles données ? Tout simplement le contenu des métadonnées de navigation sur la toile : origine ou destinataire d’un message, adresse IP d’un site visité, recherches effectuées, types de messages envoyés … Un peu comme ce qui se passe dans le 1984 d’Orwell.

Nos communications seront belles et bien surveillées. Le tout, sous le regard bien veillant de la justice aveugle. Un putain de bordel difficilement compréhensible hein ? Désolé, c’est réellement ce qui se passe à partir d’aujourd’hui en France. Merci M. Cazeneuve.

La surveillance de masse, c’est maintenant.

Les bonnes petites boîtes noires seront disposées chez les fournisseurs d’accès Internet, chez les hébergeurs, chez n’importe qui. OSEF, c’est légal.

En gros, il s’agit de forcer ceux par qui Internet arrive sur nos petits ordinateurs / téléphones / tablettes à « détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion » qui peuvent être représentative d’une volonté d’acte à potentiel terroriste.

Outre les bons conseils de passer par un VPN à l’étranger, d’arrêter vos recherches de mémoires, d’arrêter vos recherches pour comprendre l’actualité, d’arrêter toute vie numérique, soyez-en certains, on est dans la merde. Mais comme c’est voté, c’est l’avis du peuple non ? Donc nous n’avons pas le droit de nous en plaindre.

A moins que …

Il est temps d’arrêter de jouer aux autruches. Faites entendre votre avis. Prenez les mesures qui s’imposent et agissez.

A moins que …

Vous soyez d’accord avec le fait de ne plus être libre de cliquer où bon vous semble. Ça peut arriver.

Du coup, de quel côté êtes-vous ? 

3615 Relation Client : voyons ça au second degrés !

Cet article, c’est l’histoire d’un mail qui commence par « Hello Florent ! » suivi par un petit pitch sympa. Si je le résume ça donne un truc du genre : « Vous n’en avez pas marre de ne pas arriver à joindre un service client ? Nous aussi. C’est pourquoi on a décidé d’en rire avec des gif. » [en gros].

Intrigue saisissante, rebondissements sans fins, dénouement parfois heureux … le service client est toujours une source de surprises.

J’en fais assez régulièrement les frais, à la fois côté consommateur mais aussi côté mec-qui-répond-aux-questions-des-clients.

Évidemment, j’ai aussi de quoi alimenter un blog (oh non, pas encore un …) mais le fait qu’on vienne me titiller avec une suite d’arguments sans failles pour voir ce qui se trouve sur un Tumblr … ça marche. La preuve en image :

Tumblr - Relation Client

Alors j’ai cliqué …

Et mine de rien, je me suis retrouvé dans pas mal des situations évoquées. Bien sûr, on pourra dire qu’il y a un côté facile, que Clients from hell était là avant, que les gifs ça marche toujours …

Mais au moins ils l’ont fait : http://3615relationclient.tumblr.com/

Tiens, ça me rappelle un peu une lecture obligatoire pour toute personne qui souhaite s’investir plus dans le service client efficace. Oui, c’est un livre, avec du papier et un titre « Service Compris 2.0 » (désormais Opération Boomerang).

Vous en pensez quoi ?

Workshop #CM – Comment tenir un blog de marque ?

Il y a peu, j’étais invité par quelques annonceurs de la région à intervenir en workshop histoire de parler des blogs de marques. Pour faire court, durant un peu plus de 2h, on a pu balayer les Do’s & Don’ts, les Best Practices et des verbatims de customers.

Ok Florent, mais tes anglicismes et mots bizarres là, ça commence à bien faire.

En fait, ce qui s’est passé, c’est que je suis arrivé avec mes gros sabots avec pour but de démystifier le blog de marque lors d’un atelier entre Community Managers. D’essayer de montrer, qu’au final, ce type de blog n’est pas vraiment différent d’un autre.

Un blog de marque n’est différent que par la personne (ou l’entité) qui prend la parole. C’est en soit l’unique différence, et c’est ce sur quoi j’ai finalement beaucoup insisté.

Vous retrouverez ci-dessous le support utilisé. Si vous souhaitez en parler ou l’utiliser, faites-moi signe !

À tout à l’heure ?


Blog de marque – Created with Haiku Deck, presentation software that inspires

Page 20 sur 123

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén