Blog de Florent Bertiaux

Au final, c'est pas si compliqué.

Étiquette : reseau social (Page 1 sur 3)

Une extension pour cacher (remplacer) les publicités Facebook par d’autres bien vintage !

Qui ne s’est jamais retrouvé en face d’une publicité qui n’était pas du tout bien ciblée sur Facebook ? Personne ? Vous êtes sûrs ? Même pas toi Jean-Pierre ?

Car oui, c’est un peu le fléau absolu, l’ère de la publicité partout, tout le temps, pour tout et surtout n’importe quoi. Sauf qu’il y a peut être un moyen de s’en sortir.

Non, pas un bloqueur de publicité. Enfin, pas vraiment.

Lire la suite

Enfin un client Twitter efficace et bien pensé sur iOS : tweetbot 4.

Il n’y a que très peu de services où un besoin se fait sentir au bout de quelques heures. Twitter en fait bien évidemment parti.

Totalement convaincu par ce service depuis son lancement en 2006, j’étais par contre frustré de ne toujours pas avoir une bonne interface sur iPad.

Pourquoi cette tablette ? Simplement parce qu’elle correspond à ce que je recherche : être légère, efficace, disponible et fiable.

Pourquoi une app ? L’application officielle Twitter est bien faite. Mais elle manque de peps, d’originalité et de fonctionnalités. Mine de rien, c’est surtout l’UX qui rend l’utilisation du service un peu fade. Pour sa défense, elle est parfaitement adaptée à une utilisation smartphone. Moins sur tablette.

Alors, on fait quoi ?

Des applications, j’en ai testé beaucoup (beaucoup trop). De toutes, celle que j’utilisais encore était Tweetbot, mais je n’étais pas du tout à jour. Ce qui fait qu’au bout d’un moment : ça plante.

La sortie de la version 4 ce 01 octobre a été un soulagement. Bon, j’y vais sûrement un peu fort, mais ça faisait du bien de re-découvrir une application qui prend (enfin !) le temps de s’interroger sur les besoins des utilisateurs d’un service.

Tweetbot4 @kxrz

Une interface légère, simple mais complète. Voilà ce que j’attendais. J’avoue que je ne suis pas déçu !

Au menu :

  • Gestion muti-users (heureusement …)
  • Flux d’actualité (Timeline)
  • Mentions
  • Direct Messages
  • Statistiques (oui !)
  • Recherche
  • Vos favoris
  • Détails du compte (dont les listes dont vous faites parti)
  • Listes (que vous avez créées)
  • Filtres pour faire taire certains users ou hashtags

Ce qui est très intelligent, c’est d’avoir placé sur la droite une barre fixe appelée « Activité » qui résume vos interactions en cours (favoris, RT, mentions, …). Vous savez, cette fameuse section où vous faisiez constamment un refresh …

Bref, que du bon. Oui, vraiment !

Il est où le truc pas bien alors ?

A force de me lire, vous vous doutez qu’il y a souvent un hic. J’aime bien Tweetbot, j’ai même acheté les dernières mises à jours. Car oui, il faut acheter ces mises à jours majeures. Elles sont en fait de nouvelles applications.

Pour un prix relativement petit (moins de 5€), vous avez sous les doigts la meilleure application dédiée à Twitter. Et ça, ça n’a pas de prix.

Tweetbot_4_for_Twitter_on_the_App_Store

Alors oui, il faut payer même si vous aviez déjà acheté l’une des versions précédentes. Et il n’y a pas de quoi en faire tout un plat. Plutôt que de faire un énième pamphlet décrivant les bienfondés de cette solution, je vous laisse déguster cet article : What’s worse than paid app updates? (en anglais, sur Medium).

Car oui, 5€ c’est cher pour une application mine de rien. Tout aussi cher que votre café à Starbucks. Mais elle durera bien plus longtemps que les 10 sucres que vous avez commandé. Le reste de l’argumentation se trouve dans l’article ci-dessus, je vous laisse le lire.

Tweetbot 4 sur iPad : c’est beau, pratique, ergonomique, agréable et fait avec amour. « What else? » dirait l’autre.

L’arrêt de Google+ : connerie ou pas ?

Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas écrit une petite brève sur de l’actualité numérique.

Grâce à The Verge (excellent blog au passage), on découvre que Google+ va être divisé en 2 produits distincts : Photos & Streams.

Source : Google+ officially splits into Photos and Streams

Dès qu’une nouvelle touche le sujet Google+, c’est la déferlante d’articles d’experts qui n’ont jamais mis les pieds sur la plateforme ou même dans le principe de startup.

Un petit exemple ? L’article sur Clubic sobrement intitulé : Google+ se sépare en deux entités : Photos et Streams. Avec de jolies phrases du type :

GoogleStream

Une bien belle et longue phrases pour ne pas dire grand chose.

En gros, si on résume la situation :

  • Qui : Google, énorme startup
  • Quoi : mise à plat de 2 fonctionnalités majeures
  • Quand : on ne sait pas
  • Comment : un post de Bradley Horowitz (nouveau responsable produit G+)

D’ailleurs, le post est juste là : https://plus.google.com/+BradleyHorowitz/posts/TCABnE5Jkwh

Pour les plus accros aux infos haute qualité, vous remarquerez que le post a été fait à propos du changement de sa photo de profil. Mais bon …

En bref, si on jette un oeil au court résumé. L’expérience de Google est grande, elle se base sur la remise en question des acquis. C’est aussi ce qui en fait sa force.

Marrant, ça me rappelle un peu le principe de méthode Agile que les startups adoptent :

Agile Dev

Si vous avez un peu de temps, jetez un oeil à l’article sur Wikipédia, surtout les valeurs de la méthode Agile. Je cite deux petits points assez importants :

La collaboration (« La collaboration avec les clients, plus que la négociation contractuelle ») : le client doit être impliqué dans le développement. On ne peut se contenter de négocier un contrat au début du projet, puis de négliger les demandes du client. Le client doit collaborer avec l’équipe et fournir un compte rendu continu sur l’adéquation du logiciel avec ses attentes.

 

L’acceptation du changement (« L’adaptation au changement, plus que le suivi d’un plan ») : la planification initiale et la structure du logiciel doivent être flexibles afin de permettre l’évolution de la demande du client tout au long du projet. Les premières livraisons du logiciel vont souvent provoquer des demandes d’évolution.

Je vous conseille la version en anglais également, pleine de bonnes références.

Ça ne vous rappelle pas une façon de fonctionner ? Moi si, celle de Google avec l’ensemble de ses produits. Certaines itérations de productions sont plus longues que d’autres. Regardez les mises-à-jours de l’algorithme du moteur de recherche, de Picasa, de Google Sites, de Google Drive …

Dans le cas de Google+, le seul point qui fait qu’on en parle est un poil ironique. Il s’agit du Skyblog des réseaux sociaux, on adore parler en mal de lui, mais il est toujours là et est toujours utilisé.

Le truc assez marrant à son propos est que « tout le monde » dit que ça sert à rien et que « personne » n’y est, mais c’est le réseau social avec le plus d’actualité commentée.

L’équipe en charge de ce produit a le bon sens de se remettre en question publiquement. Ce qui fait que les évolutions sont visibles.

Séparer en deux produits distincts les forces du réseau social pour en réduire ses faiblesses est preuve de rigueur vis-à-vis des méthodes adoptées depuis le départ.

Souvenez-vous des produits arrêtés du géant californien, ils sont légions. On adore critiquer ceux qui osent tuer leurs idées qui ne marchent pas comme souhaitées. Selon moi, c’est bien dommage …

Sérieusement cher Internet, t’en as pas marre de taper sur les doigts de Google+ ? Il y a d’autres petits camarades de jeu avec qui tu peux troller.

 

Visuel d’illustration : SCRUM Method via Shutterstock

Et si on arrêtait de se mentir à propos des médias sociaux ? Publicité, vie privée, intégrité …

Au menu de cet article, une double-brève, histoire de rentabiliser votre temps de lecture. Depuis ce matin, deux liens tournent en boucle dans mes flux Twitter, Facebook et Google+.

D’un côté, on y parle de la publicité sur les réseaux sociaux qui déplaisent aux utilisateurs, de l’autre, le fait que Facebook retire effectivement le fait d’être « invisible«  aux yeux de son moteur de recherche.

Je vais commencer par la publicité, effectivement, celle-ci est bien présente sur les réseaux sociaux.

Pour les habitués du blog, vous savez que c’est un sujet qui me tiens à coeur.

Lire la suite

Google+ serait une ville fantôme ?

Le réseau social de Google a fait beaucoup de bruit à son lancement. De nombreuses personnes s’y sont inscrites, d’autres l’ont abandonné. Ce produit reste toutefois une plate-forme incontournable dans l’utilisation de la suite Google (Drive, Maps, Adresses …).

Utilisateur régulier du service, je ne suis pas entièrement d’accord avec l’infographie suivante, mais elle pose de nombreuses et bonnes questions vis-à-vis de la communication autour du produit.

Lire la suite

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén