Blog de Florent Bertiaux

Au final, c'est pas si compliqué.

Étiquette : social (Page 1 sur 3)

Découvrez Piscario : une plateforme qui veut « uberiser » la photographie

Oui, uberiser la photo c’est bien le projet secret un peu caché de Picsario. Il y a une bonne chose à garder en tête, nous en avons souvent tous marre des clichés qui sonnent faux.

J’ai déjà écrit quelques articles concernant les banques d’images au top à utiliser à la place des banques trop connues vues & revues. Prenons un air sérieux, digne d’un trailer de film d’action américain et parlons un peu de Piscario.

Lire la suite

Quelles sont les 100 tendances à suivre pour 2017 ? Indice : ici.

J’aime bien les contenus qui donnent à réfléchir sur ce que sera demain. Ce qui me plaît c’est surtout la facilité à se projeter dans un monde qui est très proche de nous mais également très lointain (oui, on a beau être le 16 décembre, 2017 c’est pas encore demain).

Lire la suite

Unicorn Startup Simulator : libérez la licorne qui est en vous !

Parfois il y a de petites choses qui arrivent à vous faire sourire sur les Internet. C’est le cas de ce jeu à l’aspect simpliste : Unicorn Startup Simulator.

Créé en novembre 2016, il s’agit de la création de l’équipe marketing et de l’équipe front-end chez Toggl.  A base de pixel art et de réflexions de créateurs de startup, vous allez pouvoir vous mettre dans la peau d’un CEO d’une équipe qui va tout déchirer.

Lire la suite

Bloglovin’ : enfin un service pratique pour la veille à base de blogs !

Spoiler alert : je vais parler de Bloglovin

Parmi les questions fréquentes du web, il y a celle qui concerne le fait d’être mis au courant d’un nouvel article par son blog favoris. C’est vrai que les flux RSS traditionnels (avec leurs lecteurs traditionnels) ont fait leur temps.

Désormais, tout se passe dans une application. Sauf qu’une app, ce n’est généralement pas gratuit ni pratique à mettre en place pour nous, humbles blogueurs du dimanche.

Je n’ai pas l’intention de créer ma propre application et ce pour plusieurs raisons :

  • Mon blog reprend mon nom de famille, c’est déjà assez égocentrique
  • Mon blog n’est pas une source de revenus, ce n’a jamais été mon but
  • Mon blog ne se prend pas la tête, ça c’est plutôt cool
  • Une application, ça coûte cher
  • Une application nécessite d’être mise à jour, ça, j’ai du mal
  • Une application vous oblige à la télécharger, si vous suivez 100 blogs, c’est 100 apps (en gros)

J’avoue, j’avais regardé comment réaliser une app type lecteur RSS en plus « social« . J’ai vite arrêté, c’est un vrai métier, et qui n’est pas le mien.

Du coup, depuis plusieurs semaines je teste Bloglovin’, une app sympathique qui mélange pas mal de fonctionnalité pour nous autres, les accros au web social.

bloglovin-2-screen480x480

Je sais que beaucoup d’entre-vous me suivent sur Twitter et Google+ (merci Google Analytics), mais quelques autres commencent à venir de cette application. Alors autant en parler comme elle me plait !

Qui dit application, dit AppStore (chez iOS) ou Google Play. Les autres, il y a la version web.

Avec une cible très lifestyle, il n’est pas étonnant que 90% des utilisateurs soient des utilisatrices. Ça tombe pas trop mal pour moi comme je suis dans ma période DIY et en recherche de lectorat diversifié. Mais là n’est pas le débat.

bloglovin-1-screen480x480

Voici les trucs que j’aime vraiment à propos de cette app :

  • Découvrir de nouveaux blogs
  • Rester au courant des derniers articles
  • Créer des collections
  • Utiliser ma tablette efficacement
  • Mettre en favoris certains articles
  • Partager où je souhaite les articles à partir d’une interface unique

Je n’ai pas de grandes attentes d’un lecteur de flux, juste qu’il soit ergonomique, pratique et agréable à utiliser. C’est le cas de Bloglovin’. Si vous l’avez testé, n’hésitez pas à me glisser un commentaire ou un tweet à ce sujet. J’aimerai vraiment savoir ce que vous en pensez !

A bientôt au détour d’un autre article ;-)

Les téléphones ne sonnent plus, ils vibrent h24.

Je suis sûrement le bon sujet d’expérimentation pour cet article. Mon iPhone ne me quitte que rarement.

Non pas qu’il soit greffé à mon oreille (loin de là, je ne suis pas fan des discussions dantesques par micro interposé), mais plus par rapport au fait qu’il soit souvent à proximité.

Pas forcément dans l’attente d’un appel ultra-urgent, je m’en sers surtout pour ses autres fonctionnalités.

Le téléphone ne devrait même plus être appelé de cette façon. Devenu couteaux-Suisse moderne pour l’utilisateur-moyen bien connecté, la partie « appel » en devient une utilisation mineure.

Je le vois bien, au quotidien mon téléphone se transforme surtout en GPS, baladeur musical, appareil photo ou encore post-it numérique.

Ce qui amène une vraie dépendance mine de rien.

J’en arrive à m’affoler lorsque je vois que ma batterie fond en flèche, que mon train n’a toujours pas de prise de courant, que le réseau est absent là où je me trouve, que je n’ai plus de place pour stocker mes nouvelles photos …

Le pire, c’est qu’il n’arrête pas de vibrer. Pas pour des appels.

Mais pour des notifications, évidemment indispensables : nouveaux tweets, messages sur Facebook, emails en pagaille, nouvel abonné sur Spotify, rappel de calendrier connecté pour les anniversaires des nombreux « virtual friends » et ainsi de suite.

Une pollution extrême du temps de cerveau disponible au final. Les applications de nos smartphones nous permettent un nombre d’interactions incroyables avec des personnes dans le monde entier. Mais pour quelle finalité ?

Il faut savoir décrocher (sans jeu de mot …)

Ce qui me rassure, c’est lorsque je prend le métro, le train ou que je me rend dans des lieux publics. Je vois bien que je ne suis pas le seul, loin de là.

Le smartphone, un mal pour un bien ? Franchement, je n’en sais rien, et ça me va comme situation !

Page 1 sur 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén