Blog de Florent Bertiaux

Au final, c'est pas si compliqué.

Étiquette : startup (Page 2 sur 3)

L’arrêt de Google+ : connerie ou pas ?

Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais pas écrit une petite brève sur de l’actualité numérique.

Grâce à The Verge (excellent blog au passage), on découvre que Google+ va être divisé en 2 produits distincts : Photos & Streams.

Source : Google+ officially splits into Photos and Streams

Dès qu’une nouvelle touche le sujet Google+, c’est la déferlante d’articles d’experts qui n’ont jamais mis les pieds sur la plateforme ou même dans le principe de startup.

Un petit exemple ? L’article sur Clubic sobrement intitulé : Google+ se sépare en deux entités : Photos et Streams. Avec de jolies phrases du type :

GoogleStream

Une bien belle et longue phrases pour ne pas dire grand chose.

En gros, si on résume la situation :

  • Qui : Google, énorme startup
  • Quoi : mise à plat de 2 fonctionnalités majeures
  • Quand : on ne sait pas
  • Comment : un post de Bradley Horowitz (nouveau responsable produit G+)

D’ailleurs, le post est juste là : https://plus.google.com/+BradleyHorowitz/posts/TCABnE5Jkwh

Pour les plus accros aux infos haute qualité, vous remarquerez que le post a été fait à propos du changement de sa photo de profil. Mais bon …

En bref, si on jette un oeil au court résumé. L’expérience de Google est grande, elle se base sur la remise en question des acquis. C’est aussi ce qui en fait sa force.

Marrant, ça me rappelle un peu le principe de méthode Agile que les startups adoptent :

Agile Dev

Si vous avez un peu de temps, jetez un oeil à l’article sur Wikipédia, surtout les valeurs de la méthode Agile. Je cite deux petits points assez importants :

La collaboration (« La collaboration avec les clients, plus que la négociation contractuelle ») : le client doit être impliqué dans le développement. On ne peut se contenter de négocier un contrat au début du projet, puis de négliger les demandes du client. Le client doit collaborer avec l’équipe et fournir un compte rendu continu sur l’adéquation du logiciel avec ses attentes.

 

L’acceptation du changement (« L’adaptation au changement, plus que le suivi d’un plan ») : la planification initiale et la structure du logiciel doivent être flexibles afin de permettre l’évolution de la demande du client tout au long du projet. Les premières livraisons du logiciel vont souvent provoquer des demandes d’évolution.

Je vous conseille la version en anglais également, pleine de bonnes références.

Ça ne vous rappelle pas une façon de fonctionner ? Moi si, celle de Google avec l’ensemble de ses produits. Certaines itérations de productions sont plus longues que d’autres. Regardez les mises-à-jours de l’algorithme du moteur de recherche, de Picasa, de Google Sites, de Google Drive …

Dans le cas de Google+, le seul point qui fait qu’on en parle est un poil ironique. Il s’agit du Skyblog des réseaux sociaux, on adore parler en mal de lui, mais il est toujours là et est toujours utilisé.

Le truc assez marrant à son propos est que « tout le monde » dit que ça sert à rien et que « personne » n’y est, mais c’est le réseau social avec le plus d’actualité commentée.

L’équipe en charge de ce produit a le bon sens de se remettre en question publiquement. Ce qui fait que les évolutions sont visibles.

Séparer en deux produits distincts les forces du réseau social pour en réduire ses faiblesses est preuve de rigueur vis-à-vis des méthodes adoptées depuis le départ.

Souvenez-vous des produits arrêtés du géant californien, ils sont légions. On adore critiquer ceux qui osent tuer leurs idées qui ne marchent pas comme souhaitées. Selon moi, c’est bien dommage …

Sérieusement cher Internet, t’en as pas marre de taper sur les doigts de Google+ ? Il y a d’autres petits camarades de jeu avec qui tu peux troller.

 

Visuel d’illustration : SCRUM Method via Shutterstock

Découvrez la deuxième édition du Startup Weekend Lille « Maker Edition »

Après une première session intense et variée en projets, du 6 au 8 février découvrez la deuxième édition de ce rendez-vous incontournable pour tout futur-entrepreneur.

Le principe ?

Durant 54h, plusieurs équipes se creuseront les méninges pour créer votre prochain must-have. Du casque audio se transformant en enceinte à la boîte aux lettres qui vous prévient quand vous avez du courrier, les projets sont variés.

L’année dernière, c’était plus de 40 participants qui ont su démontrer inventivité et persévérance durant tout un weekend. A l’issue du temps imparti chaque équipe passe (avec son prototype) devant un jury qui déterminera la suite de l’aventure.

Un chiffre que j’aime mettre en avant est celui-ci : 100% des participants sont devenus des entrepreneurs grâce à ce Startup Weekend. Ils ont rejoint une communauté soudée qui les soutiendra le long de cette nouvelle vie.

Ce que j’apprécie encore plus, c’est l’état d’esprit de cette organisation. Je vais même citer Damien Cavaillès (l’organisateur du weekend) : « Les entrepreneurs ne sont pas en train de spéculer, ils ont un prototype dans les mains et les utilisateurs peuvent le toucher, le faire fonctionner. », je vous invite même à le contacter sur Twitter pour en parler.

La nouvelle édition aura lieu à l’ISEN de Lille, 75 téméraires découvriront le monde des Makers et des Fablabs (rendez-vous sur le site de l’événement pour plus d’infos).

L’organisation est bénévoles, tout comme le jury et les coachs présent l’ensemble du weekend. Je ferai parti des coachs à nouveau cette année, merci à Damien pour m’y avoir convié !

Vous y retrouverez également plusieurs têtes connues (dont Maud Savori-Victor Kotzki, Yann Kervarec, Liam Boogar, Emmanuel Duvette, …), je vous laisse les trouver sur le site 😉

En bref, c’est un super moment à passer à plusieurs pour prouver que construire un projet, ça passe aussi par de l’huile de coude. Pas seulement sur un hypothétique diplôme ou un business-angel qui vous mettra de l’argent sur la table.

Alors, vous venez ?

Visuel spécial startup weekend par Shutterstock.

Marre de votre vieil écran de veille ? Découvrez Fliqlo !

Si comme moi vous vous absentez assez régulièrement de votre poste pour permettre à l’écran de veille de se lancer, vous devez en avoir marre le même que tout le monde.

Sur PC comme sur Mac, les économiseurs d’écrans se ressemblent. Pour vous différencier un peu et avoir la classe (sans la Jacky Touch), je vous propose une horloge assez rétro pour devenir culte.

Lire la suite

« Écouter Mozart fait de vous un génie » : quelles musiques écouter pour être (vraiment) productif ?

La bonne chanson au bon moment peut faire de vous le prochain génie que tout le monde adore, ou pas.

Ne plus avoir de distractions intempestives, retrouver la motivation pour sortir du gouffre de la todo list, calmer ses envies de tout plaquer … Tout ça, grâce à certains rythmes, accords et compositions, quasiment de la magie.

Le but est bien de vous créer votre propre playlist de travail parfaitement adaptée à vos besoins.

Avant tout, la grande question est de savoir si la musique vous rend réellement plus productif. Très souvent, la réponse se situe à mi-chemin entre « Mozart c’est génial » et « silence et bosse ».

Lire la suite

Quand laFraise et Spreadshirt partent se frotter à Dribbble !

Grâce à mon amie Claire, j’ai reçu une news très intéressante concernant le petit monde du web. Plus précisément concernant le tout petit monde des réseaux sociaux. Le site laFraise rassemblant de nombreux fans et Spreadshirt qui propose de personnaliser des t-shirts se lancent dans l’aventure de la création d’un réseau social.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén