Chaque année, aux temps forts de nos vies professionnelles, les spammeurs reviennent pour nous soutirer de l’information. Bien souvent, il s’agit de mots de passe permettant de se connecter à nos différents comptes.

Après Facebook, Twitter, et autres réseaux sociaux, la cible privilégiée est le logiciel de messagerie. Vos adresses emails traînent surement sur le web et sont alors récupérées. J’ai eu la bonne surprise de découvrir celui-ci dans ma boîte dédiée aux spams :

Une nouvelle fois, le mail est plutôt bien fait. Même si le français reste approximatif, les tournures sont bien pensées. La vue de l’email peut surprendre et nous donner envie de le remplir rapidement pour éviter toute « suppression de compte ».

Quels sont les points à vérifier pour être sûr qu’il s’agit d’un email provenant d’une société ?

Le champ « Expéditeur »

Le nom de l’expéditeur de votre email doit vous révéler quelle société vous envoie l’email. Pour celui-ci, il manque un peu de coordination et de logique. Majuscule manquante en début d’intitulé et sur le mot « messagerie ». Toutefois, ça reste plausible.

Vient ensuite l’adresse email. Pourquoi l’équipe Gmail de Google prendrait la peine d’utiliser les services de Microsoft et la messagerie @live.fr ? (le nouveau Hotmail). Grosse erreur de la part des spammeurs, pour attaquer les adresses mails chez Hotmail et consort, c’est une bonne pratique, en revanche, sorti de l’univers Microsoft, cette extension ne peut réussir à vous convaincre.

Maintenant, nous pouvons voir que nous sommes plusieurs à recevoir l’email en copie cachée via la mention « cci« . Pourquoi Google ne nous contacte-t-il pas directement et passe par une liste ? Même les newsletters commerciales sont mieux faites question envoi.

L’objet du mail

Pas de remarque à propos du sujet, clair, direct et précis : les atouts d’une campagne pour faire peur. Gros défaut : ça marche bien généralement.

Le corps du mail

Les couleurs sont étranges et bien présentes. Pourquoi donc Google aurait-il pris la peine de mettre certains textes en vert fluo ? La fantaisie n’a pas sa place dans une communication officielle.

Le français laisse à désirer, n’oubliez pas que pour toute communication externe, il y a différents paliers de validation :

  • Le rédacteur
  • Son chef
  • Le chef du chef (ad lib)
  • Le décideur
  • Celui qui clique sur « envoyer »

Le footer de l’email est plutôt bien pensé puisqu’il reprend les éléments des communications officielles, il ne manque que la version HTML visionnable pour y croire.

Le fond du message

N’oubliez jamais que tout fournisseur de service ne vous demandera jamais votre mot de passe ou des moyens de le retrouver. Tout est stocké dans une base de donnée, toute méthode de cryptage est cassable. Pourquoi vous le demanderaient-ils alors qu’ils peuvent le faire ? Sûrement l’éthique … Mais en tout cas, ils préféreront passer par un formulaire en ligne plutôt qu’un email à compléter.

Que faire ?

Ne pas répondre ! Et envoyer une copie du message sur ce site : https://www.signal-spam.fr/

 

Article précédent Article suivant