Après avoir parlé de l’affiliation, il est bon de mettre en avant un autre levier d’acquisition indispensable du web. Les campagnes de coût par clic (CPC) sont fortement répandues dans le petit monde de la publicité en ligne. Cette technique est l’une des plus utilisées par les entreprises  en ligne.

Voici ce que nous en dis Wikipédia :

Le coût par clic (CPC) est le montant payé par un annonceur à un moteur de recherche ou un éditeur de site pour un clic amenant un visiteur depuis le lien d’une publicité (texte, image, vidéo…) vers le site de l’annonceur.

D’une clarté absolue, je vous en propose une vulgarisation.

Il s’agit d’une pratique où l’annonceur paie la diffusion de sa publicité en fonction du nombre de clics effectués sur un message publicitaire par un internaute considéré comme futur consommateur.

Comment se matérialise cette publicité ?

  • lien texte
  • image
  • bannière
  • interstitiel (ou même landing page)
  • pop-up

Au clic, l’internaute sera automatiquement redirigé vers la page de l’annonceur. Un objectif de recrutement s’adapte parfaitement à ce type de promotion, ainsi, l’annonceur fait venir les internautes sur son site.

La notion de CPC n’est pas à confondre avec celle du CPM. Le CPM est une campagne au coût pour mille, où cette fois-ci l’annonceur paie le diffuseur uniquement à partir du moment où la publicité a été affichée mille fois.

La différence est dans l’action effectuée. Dans le cas du CPM il s’agit d’un affichage alors que le CPC est lié au clic. L’objectif du CPM est de faire connaître sa marque, acquérir plus de notoriété en multipliant les impressions (l’affichage). Alors que le CPC garantie la visite de l’internaute.

Dans vos pratiques de présence par la publicité sur le web, que cherchez-vous ? Être vu par le plus grand nombre ou avoir des internautes qualifiés ?

Article précédent Article suivant