La bonne chanson au bon moment peut faire de vous le prochain génie que tout le monde adore, ou pas.

Ne plus avoir de distractions intempestives, retrouver la motivation pour sortir du gouffre de la todo list, calmer ses envies de tout plaquer … Tout ça, grâce à certains rythmes, accords et compositions, quasiment de la magie.

Le but est bien de vous créer votre propre playlist de travail parfaitement adaptée à vos besoins.

Avant tout, la grande question est de savoir si la musique vous rend réellement plus productif. Très souvent, la réponse se situe à mi-chemin entre « Mozart c’est génial » et « silence et bosse ». Mais est-ce que la musique a un réel impact ?

La réponse est clairement oui, une étude de l’université de l’Illinois a trouvé qu’écouter de la musique (peu importe le travail effectué) permettait un rendement supérieur de 6,3%. Dans une seconde étude, 56 employés travaillants sur ordinateurs ont vus leur productivité individuelle augmentée par rapport à un environnement sans musique.

Bref, des études pour dire que oui, la musique joue un rôle dans notre attention sur une tâche donnée. En gros, ça dépend des activités de chacun. Le tout est de savoir dans le cas où vous travaillez dans un openspace un poil cacophonique, si la musique est préférable à un bruit de fond maitrisé.

Histoire de mettre tout le monde d’accord, il existe un consensus : la musique peut booster les individus s’ils le veulent vraiment (être boosté).

Le classique, c’est pas si classique

Généralement, vous serez conseillés sur les compositions dites baroques. Piochons chez Mozart, Vivaldi et consorts pour sortir une belle playlist pleine d’entrain. Il est d’ailleurs scientifiquement prouvé que les 4 Saisons ont un effet bénéfique sur l’humeur et la productivité. David Allen -auteur de Getting Thins Done- les conseille très généralement.

Au final, concentrez-vous plutôt sur un BPM assez faible (de l’ordre des 60bpm/min) pour rester dans le mood. Si le classique-classique vous gêne, partez en direction de reprises à coup de violons & co. Un peu comme ci-dessous :

L’electro & l’ambiant

Autre grande réponse à la question sur la productivité grâce à la musique, cet univers (aussi catalogué « chillout ») permet d’apaiser les tensions et de focaliser votre attention sur les tâches à effectuer.

Les origines de ce mouvement est simplement l’art de la récupération et de la relaxation. Le but est de retirer tout stress et risques d’agacements. Il existe de nombreuses branches à ce genre musical, et également de nombreuses compilations dédiées à des aéroports, bars branchés, salles d’attentes …

N’hésitez pas à essayer, chez certains ça marche :

Le bruit, pur et pas si dur

Si la musique vous distrait de trop, ainsi que vos collègues, machines à café, bruit ambiant … Vous pouvez tenter l’expérience du bruit coloré. Le bruit est généralement un concept d’ondes aléatoires, mais le bruit possède des propriétés statiques caractéristiques.

Il est possible d’en distinguer différents types, définissant des « couleurs » pour chaque bruit : blanc, rose, rouge, bleu, violet, gris … (plus d’infos chez Wikipédia).

Les autres styles

Evidemment, ce serait réducteur de se limiter à ces quelques styles de musique. Le résultat par contre est assez commun : chez certains ça marche, chez d’autres non.

Une astuce également, il paraît que les radios d’un pays étranger dont vous ne parlez pas la langue permettrait de vous concentrer sur ce que vous faites et non sur ce que vous écoutez. Reste à déterminer si ce n’est plus angoissant / perturbant qu’autre chose.

D’autres se plongent dans les bruits de la nature ou d’ambiance de café / bar, par exemple il y a l’excellente application Noisli ou Coffitivity avec l’article de l’ami Donatien.

Chez vous, qu’est-ce qui arrive à vous motiver et vous rend plus productif ?

 

Article précédent Article suivant