Après plusieurs mois d’utilisation, je me décide enfin à vous parler de f.lux. Ce petit utilitaire disponible sur Mac, Windows, Linux et iOS (jailbreaké).

Le but est simplement de mieux gérer la luminosité de votre écran afin d’éviter de trop agresser la rétine.

Selon votre emplacement géographique, le temps de la journée et votre support, les couleurs vont varier.

A la place d’une colorimétrie fixe toute la journée, f.lux permet de changer intelligemment les réglages selon l’heure et l’environnement où vous vous trouvez.

Pour faire simple, un écran agresse vos yeux. La luminosité proposée par défaut n’est pas naturelle. Forçant votre corps à faire un effort supplémentaire pour comprendre ce qui est présent sur votre écran.

Fatigue, stress et déconcentration, on connait tous ça passé une certaine heure devant un ordinateur.

Pendant longtemps, j’ai eu des migraines à cause du temps passé devant un écran. Même si je ne pense pas avoir réduit la durée d’utilisation (Mac + iPhone + iPad + TV), j’ai trouvé un effet vraiment bénéfique sur mon organisme.

Effet placebo ou réelle innovation ? J’avoue ne pas forcément savoir, même si une étude est disponible sur le site de l’éditeur.

J’ai envie de croire qu’il s’agit d’une innovation dans l’utilisation des mes outils technologiques.

Cela fait déjà quelques semaines que je laisse tourner f.lux en automatique, le résultat est très agréable. Les options ne sont pas nombreuses, mais font le boulot : c’es tout ce qu’on lui demande.

Les points positifs sont nombreux, les négatifs également.

Pour ceux qui travaillent pour de la production graphique, un changement de luminosité et des teintes peut fausser le rendu final.

Par contre, pour les rédacteurs, consommateurs de contenus et adeptes de la [sérendipité](http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9rendipit%C3%A9 ""trouver autre chose que ce que l'on cherchait""), il se trouve que c’est une bonne alternative aux réglages par défaut.

À vous de faire le test, qu’en avez-vous pensé ?

Article précédent Article suivant