Voilà, j’ai un titre qui claque. Ça en jette hein ? Ensuite, je vais avoir besoin de vous retenir un peu plus. Je vais donc essayer de vous raconter une histoire. Ok, j’annonce, y’a de l’auto-promo là dedans. Après tout, je suis sur mon blog, je peux bien me l’autoriser une fois de temps en temps.

Donc comme beaucoup d’histoires, ça commence par :

Il était une fois …

… une marque appelée Boulanger qui avait besoin d’un coup de pouce pour lancer une opération sur Twitter. A coup de creusage de méninges, avec la team @Onprenduncafe on s’est dit qu’on ferait bien un truc avec du LOL dedans.

A vous de jouer en tweetant @Boulanger + #MaintenantOuJamais et RDV demain pour un nouveau gagnant ! #TweetPrécédent pic.twitter.com/OE5uAW39jb

— Boulanger (@boulanger) March 5, 2015

Ayant déjà mis en place des réponses automatiques pour d’autres marques (et avoir vu que « oui, ça cartonne grave« ), nous sommes partis dans la réalisation d’une mécanique d’instants-gagnants qui récompense même les perdants avec une dose de bonne humeur.

Parce que mine de rien, Internet, c’est quand même un gros râleur par nature.

Du coup, on s’est vite confronté à un méchant, dans chaque histoire, il y a un méchant. Et le méchant, c’est juste le garde-fou des 140 caractères sur Twitter. Il est pas très méchant ce méchant en fait.

Il permet de faire tellement de choses sympa comme envoyer une image, une vidéo, un lien, ajouter une galerie, un bouton d’achat, un bouton de vote …

Au final, c’est plutôt un portier qui te laisse rentrer même si tu as des baskets.

On est presque arrivé au « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants« , je vous rassure. Pour contre le portier, on s’est dit que dans un même tweet, on allait apporter plusieurs doses d’emotions : une phrase bien sympa en texte, un gif animé funky et une image personnalisée avec le nom d’utilisateur Twitter. Au final, c’est une triple dose de petits bonheurs qu’on propose aux utilisateurs du hashtag #MaintenantOuJamais :

  1. Recevoir une mention immédiate
  2. Recevoir une image personnalisée
  3. Recevoir un petit break avec du LOL

Ce sont les 3 ingrédients qui ont permis de placer l’opération de Boulanger en Trending Topic (classement sur Twitter des hashtags les plus populaires) en France en quelques heures.

Mais cette partie, je vais laisser Savinien avec qui j’ai travaillé sur le projet en parler sur son blog. Vous l’avez senti venir, on est arrivé à « ils vécurent heureux« .

Car oui, qui dit TT, dit récupération par d’autres marques. Et c’est là que je vous place quelques morceaux choisis :  

#MaintenantOuJamais pour vos demangues de fruit hugs ! pic.twitter.com/WX88ftEhUi — Oasis (@oasisbefruit) March 5, 2015

C’est #MaintenantOuJamais sur NRJ12 pour gagner tes Curly ! pic.twitter.com/CtK5BfFlfZ

— Curly (@Curly) March 5, 2015

C’est #MaintenantOuJamais de tester la nouvelle gamme #BreizhCola 🙂 pic.twitter.com/R9qF0AsjW3

— Breizh Cola (@BreizhCola_) March 5, 2015

Hey @boulanger, le #AscendMate7 à 469€, c’est aussi #MaintenantOuJamais ! pic.twitter.com/nJHTjP3Axk — Huawei Device France (@huaweidevicefr) March 5, 2015

Évidemment, le principe de faire du surf sur un hashtag inclue de ne pas forcément mentionner la marque qui (re)lance le-dit hashtag.

Mais ce n’est pas le plus important dans notre histoire. C’est plutôt que d’une simple question « Dites, on peut faire quoi sur Twitter de simple ?« , on peut arriver sur une opération qui se place en Trending Topic et déclenche des centaines de discussions.

Le mieux dans tout ça, c’est que ce n’est pas fini. Comme toute histoire, il y a une ouverture à la fin : #MaintenantOuJamais, ce n’est pas fini. Dès la semaine prochaine, en plus d’une automatic-response sur Twitter, une opération arrivera sur Facebook.

Vous avez joué sur Twitter ? Laissez donc un commentaire avec votre ressenti !

Visuel d’illustration : Hashtag à la cool sur Shutterstock

Article précédent Article suivant