Lors du Com en Or Congress, j’étais invité à évoquer les limites des relations qu’ont les marques et agences avec les influenceurs. Ces gens un peu étrange qui attirent tellement lorsqu’il s’agit de « faire du buzz ».

C’est un exercice compliqué que de prendre la parole en public et que tout soit filmé. J’avoue que je ne suis pas toujours à l’aise avec ceci, mais bon, autant tenter de sortir de sa zone de confort !

Les limites du marketing d’influence sont simples: les marques et agences oublient parfois qu’ils ont à faire avec des individus et non des Hommes-sandwich. Comment garder un contact avec ces individus hyper-sollicités et attirer leur attention ?

Du coup, voici ci-dessous la vidéo de mon intervention avec l’introduction effectuée par Jean-Michel Lobry de Wéo. Un grand merci à lui et à la team Com en Or pour l’invitation.

Histoire de vous motiver à y jeter un oeil : « il y a plein de gifs trop choupi à découvrir« . ?

Et pour les plus téméraires, il y a aussi la vidéo de la table ronde qui réunissait Raymond Morin (l’hôte d’honneur de cette édition), Charlotte Dekocker de Terres de France, Emeraude Lamiet de l’Homme a vu l’ours, Céline Tondi de Mot compte-double et Vincent Deloffre de Hivency.

ps : big up à Raymond Morin qui a assuré toute la journée et que j’ai enfin rencontré après de nombreuses années à discuter uniquement en ligne.

Article précédent Article suivant