La technique Pomodoro est une façon simple de gérer son temps. Elle nous vient de Francesco Cirillo, à la fin des années 1980. Bien ancrée dans la mentalité des méthodes Agiles et principe de production par itérations.

Un Pomodoro est un cycle précis de minutes. En l’occurrence de 25 minutes par défaut.

Pendant ces 25 minutes, mettez toutes les chances de votre côté pour éviter les distractions et focalisez-vous sur une seule chose à la fois. Après cette période, accordez-vous une pause et c’est reparti.

Le fonctionnement est simple :

  • Décidez de la tâche à effectuer
  • Réglez le pomodoro sur 25 minutes
  • Travaillez sur cette tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et notez-la comme faite (si elle l’est, ce qui devrait être le cas)
  • Prenez une courte pause, de 5 minutes
  • Tous les quatre pomodori prenez une pause un peu plus longue (entre 15 et 20 minutes)

Pourquoi ce nom « Pomodoro » ?

Cela provient de l’italien pour « tomate ». Rappelez-vous ces minuteurs de cuisine :

minuteur_tomate_1_1

Dans le concret, qu’est-ce que ça apporte ?

Comme pour toute méthode de management du temps, le but est d’en gagner par le refus de la distraction et le challenge.

J’utilise une application sur mon iPad pour gérer les sessions de Pomodoro. Un timer m’informe du temps restant pour accomplir ma tâche commencée (comme la rédaction de cet article par exemple).

Il s’agit d’une bonne méthode pour éviter de se lancer à corps perdu dans un ensemble de tâches trop complexe et force à décomposer un projet en sous-tâches vraiment réalisables.

Si cela ne passe pas en 25 minutes, c’est que votre tâche est trop importante, tentez de la diviser en plusieurs éléments.

pomodoro-start-easy

Dans un univers où tout va de plus en plus vite, il faut être réactif. Cette méthode permet de favoriser l’agilité intellectuelle par l’institution de pauses régulières.

Passer du projet A au projet B est toujours compliqué pour le cerveau. Des informations peuvent venir à manquer ou perturber la réflexion. D’où la nécessité de faire un break avant de switcher trop rapidement d’univers.

Mais évidemment, chaque individu à sa propre façon d’appréhender la gestion de son temps. Le tout est de trouver sa propre méthode efficace.

J’ai trouvé que cette façon l’était dans mon quotidien, et pour vous ?

Article précédent Article suivant