La curation de contenu est l’une des activités principale des internautes. Les outils du type scoop.it permettent de gérer au mieux ses listes de lectures et de les partager. Créer son magazine en ligne n’a jamais été aussi simple. Toutefois, il reste de grosses questions à se poser.

Le contenu est désormais encore plus partagé et visible. A priori, c’est une très bonne solution pour gagner en popularité. Mais …

1. Pourquoi devrait-on vous faire confiance ?

Si je suis intéréssé par un sujet que vous traitez sur votre journal en ligne, pourquoi devrais-je vous lire ? Il existe des centaines d’autres pages tout aussi intéressante que la votre. Il faut que vous preniez la place de leader d’opinion afin que je puisse être sûr que vous proposez le meilleur contenu, qui ne sera pas biaisé ni possiblement faux.

2. Quel problème et quelle solution proposez-vous ?

Je souhaite suivre ce que vous proposez, mais dans quel but est-ce que je suis censé le faire ? Ajoutez-vous de la valeur ajoutée à votre recherche ? Résolvez mes problèmes et je vous ferai honneur en prenant du temps pour vous suivre. Définissez une thématique précise et trouvez des solutions, vous gagnerez en lisibilité et capital confiance.

3. Quelle est votre cible ?

Vous avez un problème à résoudre, vous trouvez des solutions. Mais pour qui sont ces solutions ? Le B2B / le B2C ? Les différentes cibles ont des besoins spécifiques. Pour le moment, vous n’avez qu’un seul flux, segmentez le pour réellement être pertinent.

4. Une histoire de personnalisation ?

Un peu comme le marketing de masse, la communication et la curation de contenu pour le plus grand nombre n’a pas réellement de raison d’être. Adaptez votre contenu à des personas identifiés. Un produit ou article supposé être pour le grand nombre est moins attirant qu’une sélection personnalisée.

5. Machine ou être humain ?

Certaines sociétés font de la curation de contenu de façon automatisée. Un simple logiciel scanne les flux de plusieurs sites et comptes à suivre pour en retirer les informations les plus partagées (susceptibles donc d’attirer le maximum de personnes). A partir de ce moment, le contenu n’est plus roi, il est déprécié. Il n’y a aucune valeur ajoutée et donc aucun intérêt pour l’internaute. Légitimez votre curation en montrant que la machine n’est pas derrière le compte. Mais qu’un individu prend du temps pour les autres.

 

Quels sont vos différents journaux en ligne où nous pourrions consulter le fruit de votre curation ?

Article précédent Article suivant