La charte éditoriale est un document indispensable à tout projet, et spécialement pour les projets web. Trop souvent ignoré, ce document permet de répondre à certaines interrogations de la part des rédacteurs et webmasters : quel est mon identifiant ? Sur quelle page je dois publier ? C’est quoi comme image ?

Ce document doit permettre d’unifier les styles de rédactions, améliorer la qualité des productions et unifier les rédacteurs autour d’un ensemble de réponses claires et simples à leurs questions.

Décomposé en parties simples, il ne s’agit pas d’écrire une bible d’informations, mais un recueil concis des informations que tout nouveau rédacteur doit avoir à disposition.

 

1) Les utilisateurs

Cette partie récapitule les codes nécessaires pour se connecter (URL, identifiants, mots de passe) et les fonctions de chaque rédacteur (en détaillant ses possibilités d’actions sur le CMS)

– Connexion

  • Page de connexion
  • Login et mot de passe

– Comité de rédaction

  • Hiérarchie des utilisateurs
  • Relations entre utilisateurs
  • Contact des responsables de publication

 

2) Ligne éditoriale

Le positionnement éditorial du blog / du site. Pour qui écrit-on ? Pour quoi ? Sur quoi ? De quelle manière ? Toutes ces questions doivent trouver une réponse pour guider au mieux les rédacteurs.

– Description de l’éditeur de texte

  • Quelles fonctionnalités
  • Cas concrets de mise en page

– Description du blog

  • Sa philosophie
  • Ses valeurs

– Publics cibles

– Objectifs visés

– Sujets, thèmes abordés

– Ton, style de rédaction

  • Exemples concrets
  • Exemples de bonnes pratiques
  • Exemples des choses à ne pas faire

 

3) Plan du site

L’arborescence avec toutes les URL des pages et des catégories, classées suivant la structuration du site / blog.

– Header (têtière)

  • Logo
  • Bannière

– Body (colonne centrale)

  • Quel type de contenu
  • Quelle mise en forme

– Sidebar (colonne de côté)

  • Nombre de widgets
  • Fonctionnalité des widgets

– Footer (pied de page)

  • Quels types de liens
  • Détail des mentions légales

 

4) Rubriques

Une description détaillée de chaque rubrique : objectifs, contenus, formats, encadrés spécifiques, etc.  N’oubliez pas de préciser si le ton éditorial est différent des autres rubriques. N’ayez pas peur de mettre beaucoup d’informations.

– A la une

  • Articles les plus récents
  • Articles sponsorisés

– Actualités

– Interviews

– Edito

– Agenda

– Petites annonces

– Forum

– …

 

5) Articles

Des conseils pour mieux construire et rédiger un article sur le Web : lecture à l’écran, 5W (Who / What / When / Where / Why), pyramide inversée (message principal en amont et détails par la suite), bonnes pratiques qualité, etc.

– Construction, plan

  • Exemple type

– Encadrés spécifiques

  • Avec mise en situation

– Conseils rédactionnels

– Mise en page

  • N’hésitez pas à proposer du visuel

– Etats de publication

  • Processus de validation / publication

 

6) Règles typographiques

Les principales règles typographiques concernant l’usage des sigles, des majuscules, de la ponctuation, etc. N’hésitez pas à être concret, il est plus facile de respecter une règle que l’on comprend et vois qu’une règle uniquement dictée.

– Sigles, acronymes

  • Etablissez une liste utilisable par toutes et tous

– Abréviations

  • Etablissez une liste à utiliser par toutes et tous

– Noms d’organismes

– Fonctions, titres civils

– Ponctuation

– Mots étrangers

– Citations

– Titres de publication

 

7) Médias

Les indications techniques nécessaires pour choisir, nommer et formater les images correctement. Prenez un exemple concret d’envoi d’image dans un article avec l’outil mis à disposition. Expliquez les choses simplement.

– Respect des droits d’auteur

  • Comment et où placer les droits d’auteurs
  • Comment vérifier si l’image est utilisable

– Nommage des fichiers

  • Règle de nommage

– Formats utilisables

  • Liste des formats et procédure pour en changer le format

– Dimensions des images

– Vidéos

 

8 ) Interactivité

Les règles de modération des commentaires, le délai de réponse aux questions, les comptes sur les réseaux sociaux, l’URL du flux RSS, etc.

Pensez à inclure les liens vers une page Facebook, un compte Twitter, un compte Foursquare, … Listez exhaustivement les différents comptes sociaux que vos rédacteurs peuvent trouver sur la toile.

 

Article précédent Article suivant