Net neutrality is important : THAT’S THE THING !

Avouons-le, parler de la neutralité d’Internet, c’est un sujet hyper barbant si on est pas un minimum « culturisé » sur le sujet.

En l’occurrence, la majorité des internautes n’en savent quasiment rien. En fait, le concept n’est pas con, loin de là. Il s’agit de garantir qu’aucune société ne deviennent incontournable ni indispensable pour que vous accédiez à n’importe quelle information (pas uniquement celle qu’on vous autorise).

Halte aux discriminations par rapports aux sources de traffic, des destinations, des contenus des pages, des informations échangées.

Il est techniquement très simple de brider Internet pour certains utilisateurs (coucou la Chine). Mais est-ce qu’un gouvernement ou une société peut prendre ce droit ? C’est le fond du débat, entouré de vie privé, d’utilisation de vos données personnelles et de publicité bien (mal) placées.

L’Internet à deux vitesses est un réel débat qui dure, qui dure et qui dure. Il s’agit d’un modèle économique viable, permettant de mettre en avant les usages différents selon les habitudes de consommation. Prenons la V.O.D. qui est très gourmande en bande-passante, pourquoi devrait-elle payer le même prix que le service d’envoi de messages d’Apple (ce n’est qu’un exemple) ?

Il existe de nombreux arguments en faveur de la perte de cette neutralité, ceux mis en avant sont donc la gestion maitrisée de la bande-passante mais surtout de l’investissement technique des réseaux.

Les arguments pour garder cette neutralité sont également très importants, et même vitaux : la mise à disposition de la culture pour tous (au même niveau) et la capacité toujours renouvelée d’innover (sortez du cadre en restant dans le cadre).

Un exemple de remise en cause de la neutralité du net ? Prenez l’opérateur M6 Mobile qui propose un forfait à 1€ pour accéder uniquement aux pages web de Facebook et Twitter, Internet n’existe plus en dehors de ces deux réseaux sociaux … Arf …

J’ai l’impression que derrière une innovation financière nous perdons de vue l’opportunité de s’ouvrir au monde.

En gros, la neutralité d’Internet c’est un gros concept bien flou qui méritait une explication un peu plus funky :

Alors, est-ce que l’humoriste anglais John Oliver a réussi à vous convaincre de vous y intéresser ?

  • Bonne nouvelle si vous aimez combattre cette perte de neutralité ET que vous aimez les chatons, vous pouvez me rejoindre sur The Internet Defense League.*

Article précédent Article suivant