Au menu de cet article, une double-brève, histoire de rentabiliser votre temps de lecture. Depuis ce matin, deux liens tournent en boucle dans mes flux Twitter, Facebook et Google+.

D’un côté, on y parle de la publicité sur les réseaux sociaux qui déplaisent aux utilisateurs, de l’autre, le fait que Facebook retire effectivement le fait d’être « invisible«  aux yeux de son moteur de recherche.

Je vais commencer par la publicité, effectivement, celle-ci est bien présente sur les réseaux sociaux.

Pour les habitués du blog, vous savez que c’est un sujet qui me tiens à coeur. La pub n’est pas un business model. Elle n’est pas source de profit. Ce ne peut être possible que lorsque celle-ci est combinée à d’autres opportunités de profits.

Il y a également une règle de base concernant le commerce : « si vous ne payez pas un produit/service, c’est que vous êtes le produit ».

À celle-ci, il faut ajouter la notion de premium. Issue des modèles économiques des logiciels et applications, elles permettent aux utilisateurs de bénéficier d’un produit sans publicité.

C’est ce qu’on retrouve généralement sur les applications mobiles : une version gratuite avec bandeaux publicitaires, une version payante sans publicité.

Par défaut, les médias sociaux ne sont pas payants ni à l’inscription ni à l’utilisation. Certains nouveaux services émergent, proposants un réseau fermé par un droit d’accès à payer.

Pour faire baisser un prix, il suffit de faire sponsoriser ce que l’on souhaite vendre. C’est le cas de la plateforme Facebook, tout comme le fait Google.

A mon sens, se plaindre de la publicité sur un service gratuit, c’est faire preuve de mauvaise volonté. Pour être tranquille de ce côté là, il faut passer à la caisse.

Ce qui est le cas depuis des centaines d’années, tout métier confondu.

Concernant le second sujet de cette brève, le fait que Facebook retirer la possibilité de vivre caché sur sa plate-forme ne peut être que bénéfique.

Pour les râleurs, il y a un concept qui est dur à comprendre : si on veut avoir une vie privée, il faut partir dans un pays non-connecté.

Même en se déconnectant des réseaux sociaux, ses propres contacts peuvent l’être et parler de vous.

La vie privée n’existe plus depuis la création d’ARPANET. Le fait de retirer cette option est juste un moyen d’arrêter de se mentir.

Et dans le pire des cas, si la personne souhaite réellement être invisible sur Facebook, qu’elle s’en retire directement.

Ne pas vouloir respecter ce type de principe, c’est comme acheter une voiture, mais ne pas vouloir payer pour ajouter de l’essence.

Ce n’est peut être pas le meilleur parallèle, mais bon … 😉

Article précédent Article suivant