Opération de communication non-voulue pour la marque Pilot. Certains des candidats au Bac de cette année ont rendus copie blanche malgré eux.

La spécificité du stylo est de permettre d’effacer ce que l’on vient d’écrire grâce à une gomme. La chaleur faisant son boulot, l’encre s’efface peu à peu. C’est simple et rapide, sauf quand on passe le bac en juin.

Les copies ont été stockées au chaud, provoquant la « perte » de ce que les candidats ont écrits.

#bac2014 Des copies du bac victimes de l’encre invisible! #charentelibre.fr #insolite #FriXion http://t.co/DSwCoBdais

— Charente Libre (@charentelibre) 19 Juin 2014

Info ou intox ? En tout cas l’article de la Charentelibre cartonne. Et on peut facilement le comprendre.

L’explication et la raison sont simples, j’ai déjà fait l’essai de laisser une feuille au soleil. Ce que j’avais écrit disparaissant tout doucement.

De là à tenter le bad buzz, je suis moins convaincu.

En tout cas, la marque bénéficié d’une belle mise en avant qui est loin d’être défavorable. Le produit marche, c’est son utilisation qui a provoquée la surprise.

What else ?

Article précédent Article suivant