La gestion de nos résidus de traces sur Internet est un problème régulièrement soulevé. Mis en avant par les défenseurs de la vie privée « à tout prix », il s’agit malheureusement d’un point (très) complexe. Que savons-nous des données laissées lors de nos navigations ? Pas grand chose.

Le grand public commence à y être sensibilisé. Mais comment faire pour que tous le comprenne ? L’une des réponse est visuelle : faites un schéma.

Plus vous naviguez sur les sites web, plus vous semez des informations un peu partout. A partir de ce moment, il est devenu simple de les croiser et mieux vous connaître. Les FAI, réseaux sociaux, moteurs de recherche et régies publicitaires sont ceux qui vous connaissent le mieux.

Mais comment lutter contre ces fuites d’informations ? Comment limiter les données sortantes ? Il s’agit d’un apprentissage du quotidien. Découvrez chez qui vous laissez des traces et limitez-les.

Pour mieux se rendre compte de qui est au courant de ce que vous faites, je vous conseille d’installer un plugin sur votre navigateur Google Chrome.

Une fois en place, celui-ci vous révèle graphiquement les endroits où vos informations sont envoyées. Certains sites sont plus bavards que d’autres, notamment lors de la présence de boutons de partages vers les réseaux sociaux.

Découvrez Collusion sans plus attendre.

Alors, surpris de vos tests ? 😉

Article précédent Article suivant