Compresser ses images en ligne : 2 solutions à utiliser au quotidien

Sur Internet, la rapidité d’affichage d’une page est un élément décisif. Plus votre contenu met du temps à s’afficher, moins vous avez de « chance » d’être lu de nouveau.

Le temps de chargement est une guerre qu’il faut gagner, coûte que coûte. Ceci passe principalement par la prise de conscience que les médias doivent être optimisés au plus vite. Ceci passe donc par l’utilisation de services en ligne si vous ne disposez pas d’une licence pour Adobe Photoshop.

TinyPNG / TinyJPG

Lien : TinyPNG – Compress PNG images while preserving transparency.

Référence la plus connue, il s’agit d’un service qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années. Il se compose de deux noms de domaines qui permettent de scinder les besoins :

  • TinyPNG : pour tout ce qui touche aux médias sur fond transparents (ce qui est la particularité la plus connue du format)
  • TinuJPG : pour tout ce qui touche aux visuels dits « classiques »

Il est tout à fait possible d’utiliser indifféremment les deux services, vos visuels seront toujours compressés. Dans le pire des cas, un message d’erreur sera affiché, c’est beau le web.

Ah, et ils ont une API … ça c’est cool.

Compressor dot io

Lien : Compressor.io - optimize and compress JPEG photos and PNG images.

Il s’agit du petit nouveau dans le game, il permet de venir concurrencer un peu les possibilités de celui cité plus haut. Avec un taux de compression jusqu’à 90% de la taille d’origine, il est possible d’accélérer de façon significative l’affichage de vos contenus.

Ce service prend en charge nativement les formats :

  • JPEG
  • PNG
  • GIF
  • SVG

Ce qui pourrait lui manquer est une API pour traiter le flux de façon automatique.

Article précédent Article suivant